Prévention des morsures

En 2016,  pas moins de 1.012 morsures de chien ont été répertoriées par la Police fédérale en Belgique.

A ce nombre il faut ajouter toutes les morsures qui n’auront pas fait l’objet d’une plainte ou d’un constat hospitalier.

C’est évidemment beaucoup trop !

La littérature internationale paraît montrer que les enfants sont les premières victimes de ce type d’accidents. Mais les circonstances dans lesquelles ces enfants sont mordus par un chien sont elles aussi mal connues.

Les lieux où les morsures sont les plus fréquentes sont dans la rue, dans un parc, au domicile de la personne ou chez des amis.

On constate que la très grande majorité des accidents n’ont pas été pris en charge du point de vue émotionnel. Or, la morsure est une agression qui peut être à la source de grandes difficultés psychiques par la suite.

Il est indispensable de développer des formes de cohabitation en toute sécurité avec les chiens.
Conserver les bénéfices de la présence du chien et diminuer les risques au maximum sont les deux finalités dans le travail que j’applique.

Prévenir, oui mais comment ?

Du côté du chien :

Socialiser le chiot, rééduquer le chien adulte ;

Travailler le chien réactif ou agressif ;

Exercice physique et stimulations mentales ;

Du côté des personnes :

Connaitre, comprendre le chien ;

Apprendre son langage et bien communiquer avec lui ;

S’affirmer face au chien ;

Mettre en place des stratégies de défense ;

 

Chiens dangereux ?

On parle  souvent des « chiens à risques »,  il est  selon moi plus judicieux de parler « de situations à risques ».
Tout chien, à un moment ou l’autre de sa vie et selon certaines conditions, peut mordre, plus ou moins gravement. C’est en effet lorsque son seuil de tolérance est dépassé et qu’il n’a pas la possibilité de fuir, que le chien utilisera ses crocs à mauvais escient.
Il n’existe  aucune race,  aucun individu 
qui soit incriminé  plus qu’un autre dans  ce type d’accident.  Le chien reste  un animal vivant, avec  ses émotions et ses failles … 

Que faire en cas de morsure ?

Les morsures par un chien sont souvent considérées à tort comme anodines.
Les morsures sont pourtant des plaies à traiter rapidement et très sérieusement.
En effet, elles peuvent entraîner certains handicaps et présentent un risque élevé de surinfection bactérienne, les germes présents dans la gueule du chien étant nombreux et très actifs. Pasteurella, Capnocytophaga, Eikennella, streptocoques, staphylocoques sont les principaux germes représentés.

En cas de morsure d’une personne, appliquez les conseils suivants :

  • nettoyez immédiatement la plaie à l’eau et au savon en faisant couler l’eau abondamment;
  • éliminez les corps étrangers s’il y en a (cheveu, dent, saleté…);
  • rincez très abondamment;
  • séchez;
  • appliquez une solution antiseptique;
  • couvrez la plaie avec un pansement stérile;
  • Contactez les urgences ou votre médecin.

Et surtout, vérifiez que la personne concernée est toujours protégée contre le tétanos. Dans le cas contraire, une nouvelle vaccination devra être faite dans les 48 heures.

Par ailleurs, un accompagnement thérapeutique de la victime devrait être systématiquement proposé. La personne mordue a subi une vraie agression.
Les personnes témoins d’une morsure peuvent elles aussi nécessiter un soutien au niveau émotionnel.
Quelques séances de remise en confiance, voire de désensibilisation à la peur du chien se révèlent être très bénéfiques.

Cliquez ici pour plus d’informations sur les ateliers proposés

Pourquoi le chien mord-il ?

L’agressivité est une manifestation de la peur chez le chien. Il ne peut plus “gérer son anxiété”,  il ne parvient plus à se contrôler et il passe à l’agression.
Selon plusieurs facteurs (sélection sur le tempérament, éducation, environnement, mode de vie …) un chien déclenchera plus ou moins vite une réaction excessive vis-à-vis d’un humain, d’un autre chien ou d’un autre animal.

Pour minimiser les risques,  l’éducation et le choix d’un chien “bien dans ses pattes” sont primordiaux.  
Dès la prime jeunesse du chiot, pouvoir déceler et corriger des signaux types est important.  Je vous apprendrai à lire votre chien !
Dans le même ordre d’idées, imposer le respect de règles de cohabitation par toute la famille, jeunes enfants en tête est indispensable.

Cliquez ici pour plus d’informations sur les ateliers spécifiques

Que dit la loi belge ?

Si un chien égaré attaque un autre chien qui est tenu en laisse, le propriétaire du chien errant est tenu responsable et ce sera son assurance familiale qui devra indemniser les dommages subis.

Dans ce cas, les blessures sont considérées comme des « dommages matériels » et la franchise prévue dans le contrat Responsabilité Civile Familiale s’applique (RC).

L’article 1385 du Code civil établit une présomption irréfragable de responsabilité dans le chef du propriétaire ou du gardien de l’animal qui a causé un dommage, qu’il fût égaré ou échappé. Cela signifie donc qu’il devra, en principe, dédommager la victime.

La Cour de cassation considère que « pour que la personne qui a la garde d’un animal soit déclarée responsable du dommage causé par celui-ci, il suffit qu’au moment du fait dommageable, le gardien ait la maîtrise de l’animal, comportant un pouvoir de direction et de surveillance, sans intervention du propriétaire, et un pouvoir d’usage égal à celui de ce dernier ; il n’est pas requis que le gardien dispose d’un pouvoir incontesté, exercé pour compte propre ».

Toute personne ayant la garde d’un animal aurait toujours intérêt à souscrire une assurance RC vie privée, qui interviendra en principe pour ce genre de faits.

Votre chien a été mordu ...

Votre animal s’est fait mordre par un chien lors d’une bagarre ou lors d’un jeu un peu violent. Les plaies doivent toujours être présentées à un vétérinaire car elles peuvent mal cicatriser et s’infecter profondément.
Dans la gueule des animaux ou sur leur pelage, se trouvent de nombreux germes qui deviennent pathogènes quand ils sont au contact d’une plaie.  Un traitement anti-infectieux rapide et efficace doit juguler l’infection locale.

A faire en urgence : nettoyez la plaie à l’eau et au savon de Marseille et rincez abondamment.
Désinfectez avec un produit antiseptique. Couvrez la plaie d’une compresse stérile ou à défaut d’un linge propre. Bandez la plaie.
Dans les heures qui suivent, consultez le vétérinaire  même si  la lésion vous semble bénigne !
Si possible, demandez au propriétaire du chien mordeur quelle est la tenue à jour des vaccins de son animal.

Attention ! Parce qu’il souffre, votre chien pourrait se montrer indélicat avec vous !
Il ne comprend pas que vous souhaitez l’aider … Mieux  vaut éviter de vous faire mordre à votre tour …

N'HESITEZ PLUS,
VENEZ A LA RENCONTRE ... DE VOTRE CHIEN !